Notre Histoire

FRIPERSO, une belle histoire, prend 5 minutes pour la connaitre et peut être t'en inspirer pour tes projets.

Vous savez, ce moment à la fin du lycée où on vous demande ce que vous comptez faire après !

 

Personnellement, j'avais aucune ambition pour mon futur, et je me voyais mal continuer mes études, ça ne me passionnait plus... Je dirais que c'est vers ce moment-là que j'ai commencé à vendre mes vêtements pour me faire un peu d'argent de poche.

Et en très peu de temps, mes premiers vêtements ont été vendus, Je n’avais plus de stock et je commençais à y prendre goût. Il fallait donc absolument que j’en trouve de nouveaux. J'ai commencé à me rendre dans divers marchés et brocantes, et sans même savoir dans quoi je m'embarquais, j'ai dépensé la totalité de mes premiers revenus pour acheter un premier stock.

À ma grande surprise ce premier stock est parti à une vitesse incroyable, et j'y ai vu un véritable moyen de revenus, mais pas seulement, une passion !

J'ai donc décidé de mettre un terme à mes études, de créer une marque, La Friperso, et de développer une e-boutique pour un aspect plus professionnel. 

Il n'y avait plus qu'à mettre en place un approvisionnement régulier de vêtements, mais je ne disposais pas d'assez de revenus pour acheter à des fournisseurs en très grande quantité.

Ma solution était de mettre des sous de côté afin de débloquer les fonds nécessaires, mais c'est très dur de mettre de côté quand on gagne à peine de quoi vivre... Je me suis demandé comment augmenter mes revenus et la solution était d'avoir des arrivages plus importants et de meilleure qualité, mais comment faire sans l'argent nécessaire pour acheter le stock… c'était un cercle sans fin !

Puis mon père m’a proposé de faire une demande de crédit dans sa banque, mais sans le bac je pensais que jamais un crédit ne me serait accordé. 

Je me suis mis alors à étudier mon entreprise, ses points forts et ses points faibles, afin de développer un budget prévisionnel pour les années à venir, et c'est en l'étudiant sous toutes ses formes que j'ai commencé à remarquer la rentabilité et la fiabilité du projet.

J'avais un budget plan bien construit et de belles idées plein la tête, quand je suis allé voir pour la première fois mon banquier. Mon père était avec moi pour m'épauler pendant cette épreuve et j'ai dû démontrer avec ardeur à cet homme que je ne connaissais pas, que mon projet tenait la route et qu'il gagnerait beaucoup à m'accompagner. Pendant tout le rendez-vous, j'ai eu la nette impression que le banquier ne me prenait pas vraiment au sérieux, puis je lui ai montré le prévisionnel, et je me rappellerai toute ma vie de ce qu'il a dit à mon père, "Et bien, c'est que c'est quand même plus rentable que vos objets de curiosité" (mes parents travaillent dans la décoration), à ce moment-là, j'ai compris que cet homme me ferait confiance pour la suite et que je pouvais compter sur lui pour le soutien financier dont j'avais besoin.

Un apport régulier pouvant être mis en place, j'allais enfin pouvoir consacrer du temps à organiser des ventes et des événements vintage afin de faire découvrir ce vaste monde à tout style de personne.

Ma meilleur amie Lou, grande fan de vintage et de l'univers des fripes, au look « rétro-futuriste » s'est proposée pour rejoindre l'équipe et m'aider dans les shootings et les événements. Elle occupe aussi la place d'Ambassadrice de notre page Asos Marketplace. 

2019 est une nouvelle étape, nous prévoyons de faire des castings pour recruter des modèles pour nos shootings, le nombre de DROP va augmenter ainsi que la quantité des vêtements mis en ligne, de nouvelles marques telles que Tommy Hilfiger, The North Face, Helly Hansen, vont faire leur apparition sur la boutique et des collaborations artistiques, musicales, graphiques et événementielles

vont naître dans tous les sens!

 

C'est une année chargée qui vous attend, 

restez connectés !!!